Histoire du CPSJ de 2001-2007

Histoire du CPSJ de 2001-2007

Pratique au camp musical

Ainsi, la saison 2000-2001 démarre avec l'arrivée de Daniel G. Hébert comme directeur musical. Le Cercle en profite pour instituer des chefs de section qui auront des tâches spécifiques, ce qui devrait aider au bon déroulement des pratiques. Comme tâches, on leur demande de planifier des pratiques par section, de contrôler la discipline de leur section et de distribuer les solos et de s'assurer que ceux-ci seront bien appris et pratiqués. Le concert de Noël a lieu le 12 décembre en après-midi à l'église Saint-Edmond durant lequel un groupe vocal nous accompagne. Ce dernier est composé de Mesdames Josée Léger, Lyne Roberge, Nicole Rochon et Valérie St-Onge et de MM. Alain Moreau et André Turmel. Le concert printanier a lieu le 3 juin. La thématique est celle de l'espace, la fiction et le high-tech ; ainsi seront joué les pièces de James Bond et de Mission Impossible entre autre. L'été a été bien remplie pour le Cercle puisqu'il s'est produit à TerreboneLa Prairie et participe également aux concerts Campbell à deux occasions, sans oublier le traditionnel lave-o-thon. De plus, il se produit également au Parc Marchand à quatre reprises au cours de l'été. Ces concerts sont toujours organisés par la Ville de Saint-Jean.

En 2000-2001, le traditionnel concert de Noël a lieu à l'Église de L'Acadie le 3 décembre avec la participation de Brass Kamarades, un quintette de cuivres, qui agrémente l'arrivée des spectateurs. Un ensemble vocal accompagne également le Cercle à cette occasion. Ce dernier est composé de Mesdames Annie Allaire, Marie-Pier Denis, Christine Girard et Valérie St-Onge et de MM. Guy Bélair et Nicolas Tremblay. Là encore, c'est un succès. Le 3 juin, c'est le concert de fin d'année à la chapelle de l'U.S.S., sur la base militaire. En juillet, le directeur musical Daniel G. Hébert quitte l'harmonie. Il dirigeait également l'ensemble vocal Voxapella qui, en cet été 2001, faisait une tournée européenne. Ne pouvant se consacrer à plein temps au Cercle, il préfère laisser sa place à quelqu'un de plus disponible. Après avoir dirigé le concert de Marieville et celui chez M. Lorrain, il tire donc sa révérence. La relève pour la fin de la saison estivale sera assurée par Gilbert Doucet (corniste). Il s'occupe donc des concerts Campbell du 9 juillet au Parc Lafontaine et du 1er août à Ville La Salle, ainsi que de celui de La Prairie, le 5 août, sur une scène flottante. En 2001, c'est également l'année des fusions municipales. Le Cercle se demande comment cette nouvelle réalité viendra affecter ses relations avec la ville. Il le saura bien assez tôt puisque un seul concert sera prévu à l'été 2001 comparativement à 4 en 2000. C'est pourquoi le Cercle propose de retenir d'autres offres si elles se présentent.

La saison 2001-2002, débute avec l'arrivée d'un nouveau directeur musical, M. Claude Jean. Ce dernier a dirigé son premier concert à l'occasion du concert de Noël le 8 décembre à l'église de L'Acadie. Le quintette de cuivres Brass Kamarades est présent à nouveau. Après le concert annuel en juin, l'été 2002 s'annonce pleine de promesses. D'abord, il y a possibilité d'avoir trois concerts à Longueuil qui, malheureusement, seront annulés. Ensuite il y a le Rallye Camping Caravaning qui propose une soirée Big Band. Le pianiste Pierre-Armand Tremblay propose au Cercle de l'accompagner lors de cette soirée. Finalement, cette soirée sera annulée. Par chance, d'autres événements s'annoncent plus heureux. D'abord, les 28-29 juillet, le Cercle se produit dans le cadre des Concerts Campbell. Le 3 août, le Cercle participe au concert pour la Fédération des sociétés suisses de l'Est du Québec, à Sutton (à l'occasion de la Fête Nationale Suisse). Il y a même un projet de voyage en Suisse qui est lancé mais celui-ci ne se réalisera pas. Par la suite, il se produit le 9 août à Saint-Jean et le 15 août à La Prairie.

La saison 2002-2003 débute avec la participation, en novembre, à un concert pour la Paralysie Cérébrale suivi du concert de Noël à L'Acadie le 7 décembre. Le 24 mai, c'est la présentation du concert annuel au Centre culturel Fernand-Charest. L'été est prometteur avec plusieurs concerts. Un concert est donné au Parc Marchand le 4 juillet. Le Cercle participe à nouveau au Concerts Campbell à deux reprises, soit le 20 juillet et le 3 août. Le 2 août, il y a un concert à Sutton pour la Fédération des sociétés suisses de l'est du Québec (à l'occasion de la Fête Nationale Suisse). Le Cercle conclut sa saison avec un concert au Parc Honoré-Mercier dans le secteur Iberville.

La saison 2003-2004 débute avec un nouveau défi pour le Cercle avec un concert d'halloween qui est organisé dans le cadre du Festival Historique d'Halloween de Saint-Jean. Les musiciens préparent ce concert simultanément avec le traditionnel concert de Noël à L'Acadie avec Brass Kamarades pour une troisième année consécutive. Au retour du congé des Fêtes, le Cercle se prépare à se produire au Festival des harmonies et orchestres symphoniques du Québec où il terminera en 5e place. À l'occasion de ce festival, qui célèbre cette année-là son 75e anniversaire, le Cercle Philharmonique de Saint-Jean-sur-Richelieu est honoré en tant que membres fondateurs de l'Association des fanfares amateurs de la Province de Québec, qui est devenu la Fédération des harmonies et orchestres symphoniques du Québec. À son retour du Festival, les musiciens mettent les bouchées doubles pour terminer la préparation de son concert annuel qui a lieu le 12 juin au Cabaret-Théâtre du Vieux Saint-Jean. Par la suite, la saison estivale se met en branle avec un concert au Parc Honoré-Mercier, suivi d'un Concert Campbell dans le Vieux-Port de Montréal. Le Cercle se produit également au Parc Marchand et au Parc Jarry (Concert Campbell).

La saison 2004-2005, débute avec l'arrivée d'un nouveau directeur musical, M. Vincent Lima. Cette saison là est également marquée par le 115e anniversaire du groupe. Le Cercle est présent au Salon de la Culture au mois d'octobre. Le nouveau directeur musical apporte une nouvelle couleur au groupe tel que le démontre le concert de Noël, qui a lieu à l'église de l'Acadie, où on dénote la présence de trompettes héraldiques. Le Cercle se présente à nouveau au Festival des harmonies et orchestres symphoniques du Québec où il termine en 3e position et se mérite une note d'or. Dans le cadre du 115e anniversaire du groupe, le Musée du Haut-Richelieu prépare une exposition sur l'histoire du groupe. Les anciens membres, ainsi que les actuels, ont l'occasion de visiter cette exposition dans le cadre de retrouvailles organisées par le Cercle. Après la visite, tous peuvent assister au concert annuel qui a lieu à la Cathédrale. Lors de ce concert, plusieurs musiciens s'illustrent que ce soit en solo ou par le chant. En effet, Mme Lisa Senécal interprète plusieurs chansons dont une en duo avec M. Robert Desnoyers. Également, on remarque la présence de Mlle Marie-Ève Poupart, violoniste pour l'interprétation de Rêverie, thème du film Un homme et son péché (avec Karine Vanasse et Roy Dupuis). L'été est également prometteur avec plusieurs concerts. En effet, le groupe se produit à Cowansville, au Parc Marchand, à Sutton et au Vieux-Port dans le cadre des Concerts Campbell.

La saison 2005-2006 se poursuit dans la même veine que la précédente. Le concert de Noël est agrémenté de la présence de danseuses de danse irlandaise, Mesdames Caitlin O'Boyle, Karine Myers et Jennifer Donaldson, que le Cercle accompagne avec la pièce Lord of the Dance . De plus, Madame Terrilyn McLaren accompagne le Cercle à la cornemuse, Mlle Andréanne Poupart, au violon, interprète La liste de Schindler et Mme Lisa Senécal et M. Robert Desnoyers interprètent chacun une chanson. Le mois de mai marque le retour du Cercle au Festival des harmonies pour une 3e année consécutive. Cette fois-ci, le groupe termine 2e avec une note d'or. Le concert annuel a lieu en juin à l'église de l'Acadie. À nouveau, M. Robert Desnoyers interpréte une chanson. De plus, le Cercle accueille la chanteuse Marie Philippe, accompagnée d'une chorale d'enfant, qui interprète avec le Cercle, deux de ses succès, Train d'enfer et Noir sur Blanc . Les concerts estivaux sont au nombre de trois, un au Parc Marchand, un à Cowansville et un à Sutton dans le cadre de la Fête nationale de Suisse.

La saison 2006-2007 en est une mouvementée. En novembre, le Cercle à le plaisir de se produire à l'Ile des Sœurs, dans le cadre d'un concert privé dans un centre de personnes âgées. Pour l'occasion, il est accompagné de M. Arthur Masson, accordéoniste et joueur de Post Horn. Ce dernier sera également présent au concert de Noël à l'église de l'Acadie où les spectateurs ont également droit à une interprétation du Minuit Chrétien par M. Robert Desnoyers. Au début du mois de mars, M. Lima doit être remplacé temporairement pour des raisons de santé. Ainsi, M. Alain Demers effectue un retour avec le groupe. Il a tout un défi à relever car il doit préparer un brunch musical pour le 1er avril. Ce brunch est un moyen de financement pour acheter des instruments de percussions. Ce financement est complémentaire à une demande de subvention à la Ville de Saint-Jean et à la MRC du Haut-Richelieu, qui sera accordée. Par la suite, M. Demers doit préparer le groupe pour le Festival des harmonies où le groupe sera présent pour une 4e année consécutive. Cette année-là, il remporte le 1er prix en classe senior B avec une note d'or. Par la suite, le Cercle se produit à l'Auditorium du Complexe Sport Absolu dans le cadre de son concert annuel. M. Vincent Lima est de retour pour les concerts estivaux qui sont au nombre de quatre. Le Cercle se produit au Parc Marchand, à Cowansville, à Ville La Salle dans le cadre des concerts Campbell. Le quatrième concert, qui devait avoir lieu au Parc Honoré-Mercier a été annulé en raison du mauvais temps.

Untitled Document